covid 19 en Tunisie

COVID-19 et le consommateur tunisien, impact et enjeux

COVID-19 et le consommateur tunisien, impact et enjeux

Le COVID-19 est devenu la question la plus préoccupante en 2020. En raison de cette épidémie, le commerce électronique prévoit une croissance exceptionnelle,  vu que les gens vont s’adapter à cette nouvelle situation et changer leur façon d’effectuer leurs achats en se tournant vers les commandes en ligne.

C’est dans un tel contexte que le consommateur tunisien en tant qu’élément central dans le processus décisionnel se situe au cœur des enjeux d’aujourd’hui. L’épidémie du COVID-19 a affecté son comportement d’achat.
Partant de ce constat, le COVID-19 a eu un impact positif sur l’économie du pays à travers le développement du commerce électronique.

L’impact positif de COVID- 19 sur le commerce en ligne en Tunisie

Le consommateur tunisien a limité son temps passé dans les lieux publics, plusieurs activités comme les achats en ligne, les services de livraison, les aliments en conserve devraient bénéficier en 2020 des effets du COVID-19.
Le Tunisien s’est tourné vers les achats en ligne parce qu’il veut rester loin de la foule et limiter ses achats dans les supermarchés et les centres commerciaux. Les statistiques récentes, entre le 01 Février et 27 mars 2020 ont montré que 73% des consommateurs tunisiens ont mené des achats en ligne au moins une fois au cours de ces 2 derniers mois (INS, 2020). Ceci est causé par l’anxiété focalisée sur l’épidémie.
Ce chiffre suscite plusieurs interrogations et peut être considéré alarmant dans un contexte où le COVID-19 envahit à une vitesse importante le quotidien d’une cible sensible et vulnérable, le consommateur tunisien en l’occurrence.
La dimension persuasive de COVID-19 vient prendre tout son sens lorsqu’on s’intéresse à son impact positif.
La propagation du COVID-19 en Tunisie a stimulé la surconsommation du consommateur tunisien des produits de première nécessité. A cause de ce comportement de surconsommation, les étals de certaines grandes surfaces s’étaient vidés totalement.

L’Arabie saoudite face au COVID 19

Malgré l’impact médical relativement limité dans le Royaume, la menace posée par le virus – associée aux efforts pour maintenir la distance sociale – a entraîné un changement significatif du mode de vie et des habitudes de consommation, et le commerce électronique s’est rapidement développé.

Fin mars, le détaillant en ligne local BinDawood Holding a déclaré aux médias locaux que depuis l’escalade de la crise COVID-19, ses ventes moyennes en 10 jours avaient augmenté de 200 %, tandis que la valeur moyenne de ses commandes avait augmenté de 50 % et les téléchargements d’applications de 400 %. L’entreprise dispose de deux plateformes de commerce électronique – BinDawood et Danube – qui sont reliées à leurs chaînes de supermarchés et d’hypermarchés respectives, permettant aux clients d’acheter des produits alimentaires et d’autres marchandises en ligne.

L’émergence de la vente au détail en ligne, bien qu’en temps de crise, s’inscrit dans certains des objectifs des stratégies globales de l’Arabie saoudite. Dans le cadre du programme de développement du secteur financier – qui fait lui-même partie de Vision 2030, le plan de développement à long terme du Royaume – le gouvernement espère porter la proportion de paiements en ligne à 70 % d’ici 2030, contre un objectif de 28 % d’ici 2020.

COVID 19 et les Etats Unis de l’Amérique,

Malgré la propagation de l’épidémie aux Etats Unis, le commerce électronique est en plein essor. Depuis le début de la crise, les médias rapportent que les ventes des géants du commerce électronique, comme Amazon et Ebay, connaissent une croissance fulgurante, particulièrement depuis les dernières semaines. D’ailleurs, Amazon a récemment annoncé l’ouverture de 100 000 postes aux États-Unis, dans un effort de répondre à la demande extrême que génère la pandémie.

 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares